Paroles Paroles

la compagnie de théâtre de flamenco anda jaleo

La compagnie

Fondée en 2003 à Besançon, la Cie Anda Jaleo trace sa ligne artistique autour de son premier spectacle J’ai muré les portes et les fenêtres, écrit à partir de témoignages de femmes espagnoles exilées lors de la période Franquiste. La démarche de création à partir de récits de vie sera désormais une constante dans les spectacles qui suivront.
Après quelques années d’existence en Franche-Comté, l’équipe artistique décide de séjourner à Madrid, où elle présentera son travail en espagnol. Ces expériences teinteront l’identité de la Cie d’une esthétique hispanisante.
De retour en France, l’équipe s’installe à Lyon et établit officiellement la Cie à Villeurbanne fin 2010. Depuis, de nouvelles têtes sont apparues, rassemblant aujourd’hui une vingtaine de personnes. Chaque jour, de nouveaux liens sont créés entre la Cie et les acteurs villeurbannais et plus largement, les acteurs rhônalpins.
La Cie se produit en salles, dans l’espace public, lors de festivals, mais également en milieu scolaire ou encore dans des lieux mémoriaux (archives, musées, bibliothèques…). Les réseaux qu’elle tisse sont guidés par une volonté d’ouvrir le théâtre au plus grand nombre.

   Notre démarche artistique est fondée autour de témoignages que nous récoltons. Sensibles à l’actualité, nous nous intéressons aux questions et bouleversements qui agitent notre quotidien.
La plupart de nos créations théâtrales s’appuient sur des thèmes de société, questionnant la notion d’identité (l’exil, l’immigration, l’égalité homme-femme, l’avortement…). A travers la transmission de récits de vie, nous nous efforçons de faire vivre et d’interroger la mémoire individuelle et collective. Dans ce processus de transmission et de création, nous participons à susciter des rencontres entre les publics et à créer des ponts interculturels et intergénérationnels. Nos spectacles livrent des histoires tantôt légères, tantôt sombres, toutes portées par notre volonté de créer des moments de partage, accessibles et universels.

   Depuis quelques années, la compagnie développe 2 pôles de travail, l’un tourné vers la création théâtrale, l’autre vers la musique. Une volonté est née de mêler ces pratiques en un seul et même spectacle. Chacune de nos créations a fait l’objet d’une récolte de témoignages. Aujourd’hui, nous disposons d’un recueil conséquent et d’un panel assez large de thématiques adaptées à toutes sortes d’événements culturels. De nombreux récits récoltés ne figurent pas dans nos spectacles. Nous souhaitons ainsi continuer à les faire vivre à travers des lectures.

la compagnie de théâtre de flamenco anda jaleo

   Le spectacle

   Les moments de texte sont ponctués de passages musicaux issus de différents répertoires, interprétés par un guitariste, une violoniste et une chanteuse. Chaque morceau est en lien direct avec les textes lus par les comédiens, prolongeant l’émotion émanant des mots dans l’univers musical. Nous abordons ainsi des styles étroitement liés au choix des textes, en allant du répertoire flamenco et traditionnel espagnol à la chanson française ou latino-américaine.

Les textes sont lus par les comédiens de la compagnie, avec le souci permanent d’être juste et sincère. Ils incarnent un personnage, tout en gardant la sobriété et la distance nécessaires lors d’une lecture.

En fonction de la demande, nous réalisons « à la carte » un montage de témoignages en mettant la focale sur un thème particulier, une ambiance, des émotions, etc… Les histoires que nous récoltons sont très diverses et convoquent un large éventail d’émotions.

la compagnie de théâtre de flamenco anda jaleo

Thématiques proposées dans nos lectures

L’immigration espagnole

Nous disposons de nombreux récits d’Espagnols venus s’installer en France, lors des vagues d’immigration politique pendant la période franquiste, mais aussi pour des raisons économiques. A ce sujet, nous avons notamment interviewé des femmes, en nous questionnant sur leur place dans un conflit et/ou un bouleversement politique.

La transmission de la mémoire familiale

Nous avons également rencontré des enfants ou petits-enfants d’immigrés espagnols. Tous ont un rapport différent à la mémoire de leur famille. Certains ont conservé de nombreuses histoires et anecdotes. D’autres, au contraire, tentent de reconstituer un puzzle familial qui n’a pas été conservé. Enfin, certains s’en désintéressent et préfèrent vivre au présent. Au-delà de l’exemple espagnol, il s’agit bien là d’évoquer des problématiques communes à bien des communautés. Etre enfant d’immigré, c’est aussi une multitude de questions liées à l’identité.

La transmission de la mémoire familiale

Durant notre année de résidence au Rize (centre mémoire et société de Villeurbanne) en 2015, nous avons travaillé autour du sentiment amoureux en nous appuyant sur trois dynamiques : l’amour au travail, l’amour en milieu urbain et l’amour en exil. Ces trois thèmes se lient, se confrontent et peuvent donner lieu à des lectures évoquant un sentiment autant individuel qu’universel.

L’égalité femmes-hommes

Nous disposons de témoignages de jeunes de 12 à 22 ans autour des rapports filles-garçons. Dans un contexte où il reste beaucoup à faire pour atteindre une réelle parité entre les sexes, nous interrogeons les stéréotypes liés au genre et les rapports de domination qui peuvent parfois s’instaurer entre hommes et femmes.
Nous avons effectué un travail conséquent sur la condition féminine. Plus précisément, nous nous sommes penchés sur la question de l’avortement. Nous avons rencontré une femme contrainte d’avorter en 1943, dans un contexte où l’avortement était puni par la loi.
Enfin, nous disposons également de documents relatifs à la « chasse aux sorcières », durant la période de l’Inquisition. A l’époque, beaucoup de femmes ont été les boucs-émissaires du fanatisme religieux qui régnait alors.

L’équipe artistique

Depuis 2003, la troupe s’est créée de rencontres. La plupart formés au Théâtre de l’Iris, les membres de l’équipe artistique ont oeuvré dès 2010 à l’implantation et au rayonnement de la compagnie Anda Jaleo à Villeurbanne. Ensemble, ils défendent un processus de création collectif, pour un théâtre exigeant, accessible et sincère.

Solène Angeloni

Comédienne et musicienne de la Cie Anda Jaleo, formée au Théâtre de l’Iris, elle a participé à la création de plusieurs spectacles au sein de la troupe. Violoniste diplômée du CNR d’Annecy, elle compose les musiques utilisées pour les créations théâtrales, notamment par le biais de la MAO (musique assistée par ordinateur). Elle travaille également auprès de plusieurs compagnies de la région lyonnaise.

Jean Lacroix

Après une formation au sein du cycle professionnel du Conservatoire de Villeurbanne, il travaille en tant que comédien dès 2010 avec la Cie Anda Jaleo, sur différentes créations. Il aborde également le théâtre d’improvisation avec la compagnie des Schyzoz. Il fonde la Compagnie du Meunier en 2012 et crée 3 pièces du répertoire classique et contemporain.

Quentin NEDELCU

Passionné depuis son enfance par le flamenco, il suit l’enseignement de nombreux professeurs en France et en Espagne et côtoie un ensemble de grands artistes permettant d’enrichir sa trajectoire. D’abord orienté vers la guitare soliste, il poursuit sa formation en accompagnement du chant et de la danse. Envoûté par la force et les couleurs du flamenco, il s’efforce de transmettre à travers son jeu sa passion pour cet art et pour la musique en générale.

Mathilde Ménager

Co-fondatrice et directrice artistique de la Cie Anda Jaleo. Comédienne et metteuse en scène dans diverses structures, elle est aussi chanteuse et danseuse de Flamenco, discipline qu’elle a approfondie lors de divers séjours à Madrid, Sevilla et Granada. Elle enseigne la danse flamenca dans diverses structures de la région lyonnaise.

Mellie Melzassard

Elle découvre le théâtre à l’âge de 13 ans. Après une année au Cours Florent, elle s’épanouit dans la pluridisciplinarité lors de sa formation au TDMI Lyon, tout en s’illustrant sur scène au travers de l’improvisation théâtrale et du chant. C’est à l’Irepscènes de Villeurbanne qu’elle écrira et mettra en scène ses premières pièces. Plus tard, après un parcours professionnalisant chez ATRE, elle obtient son certificat d’acteur/comédien. Polyvalente, elle se produit aussi devant la caméra en participant à divers courts métrages ou web séries.

   Infos pratiques

Les lectures et leur contenu sont adaptés à votre demande. Nous les réalisons dans un cadre souple, selon l’événement et le projet concerné.
Nous proposons 3 formules différentes selon le budget possible et les capacités d’accueil. Ainsi, l’effectif sur scène peut varier de 3 à 5 personnes (comédiens et musiciens), selon la demande. Pour précision, l’effectif des musiciens, quant à lui, ne change pas. En effet, 2 des musiciennes sont également comédiennes.
Comportant peu de contraintes techniques. Ce spectacle est facilement adaptable à tous types de lieux, Nous jouons en salle, mais également en extérieur.
Durée : selon la demande, entre 45 min et 1h15

Contact
Cie Anda Jaleo
c/o CCO – 39 rue Courteline 69100 Villeurbanne
diffusion.andajaleo@gmail.com
Tel : 06 59 41 78 57